Les Appelations

 

Les appellations

 

Deux notions sont essentielles pour les appellations, le grade et la fonction. Le grade définit le niveau professionnel. L'exemple type se rapporte aux officiers. La fonction définit le poste occupé. Ainsi en est-il du "commissaire aux comptes".

Il peut y avoir confusion des termes. Ainsi, dans un département, le "Préfet" désigne à la fois la fonction, et la personne qui l'occupe. De même dans un régiment quand on parle du "Colonel" s'agit-il du Commandant du régiment.

Fonction et grade traduisent le titre porté par la personnalité ou la personne privée. S'adressant à

l'un ou à l'autre, on dira d'un "Monsieur le " ou "Madame la " suivi du titre, Ministre,

Député, Sénateur, etc..

Aux Officiers on dit "Mon " ce qui est l'abréviation de "Monsieur le ". Comme toute règle

celle-ci comporte une exception, relative aux Officiers de marine auxquels on s'adresse
uniquement par le grade "Amiral", "Commandant".

Un ancien Ministre, un ancien Préfet et généralement un ancien haut fonctionnaire comme un ancien Officier qui ont acquis l'honorariat de leur fonction ou de leur grade, continuent à bénéficier de l'appellation la plus haute qu'ils aient obtenue, exemple "Monsieur le Ministre...." seul parmi les personnes qui ont occupé des fonctions électives, le Maire honoraire bénéficie du même privilège, dans sa commune.

Certaines personnalités peuvent détenir simultanément plusieurs mandats électoraux. Il convient alors de les appeler selon leur fonction lors de la cérémonie à laquelle ils participent.