vue partielle des élèves des classes de 3éme 

La FNACA, la FOPAC et le président des Harkis de st PONS de THOMIERES ,côte à côte pour parler de la guerre d’ALGERIE.

Ils ont été reçus au collège d’Olargues par les professeurs Félicien VENOT et sa collègue Mme Noémie ARCELIN.

Les 45 élèves  des classes de troisième  ont assisté à la projection du film « l’ennemi intime » au centre CEBAMA.

Le vice président du conseil départemental de l’ONAC, président départemental de la FOPAC Yves Benoit, a mis préalablement en garde les élèves sur certaines scènes du film assez violentes mais réalistes.

Après la projection, les intervenants ont partagé un échange fructueux avec les élèves, des questions relevant de scènes du film, notamment l’emploi du NAPALM que les forces militaires appelaient « Bidons » mais aussi pourquoi ces événements, pourquoi l’abandon des ces hommes et de leurs familles qui avaient défendu la France et qui ont été livrés  pieds et poings liés au FLN et a l’ALN  qui leur ont fait subir les pires tortures  et qui les ont massacré.

Mr BoudJemaa parlera de la condition faite a ces familles qui ont pu rentrer en France, cachés dans des bois hors de toutes  facilités ,maisons en briques toit en tôles, pas d’eau courante ,pas d’acceptation des enfants dans les écoles des villes où sont ses camps. Il lira un télégramme du Ministre des Armées ,daté de 1962, demandant le renvoie en Algérie des Harkis et de traiter  sévèrement les officiers qui les avaient autorisé  à embarquer. 

Jean Marie Durant,Secrétaire départemental de la Fnaca  traitera de son expérience et de son vécu,au MAROC et en ALGERIE,dans cette période  que l’on a appelé  « le maintien de l’ordre », de cet abandon ressenti au retour au pays des cercueils des corps des camarades tués au combat, rapatriés dans des caisses ,sans qu'aucun hommage ne leur soit rendu,sans la présence des Autorités  pour apporter soutien,compassion  et réconfort aux  familles des 30000 camarades morts pour défendre la France,ou des disparus dont on est encore sans nouvelles.Il mettra l'accent sur la loi du 6 Décembre 2012  qui  fait du 19 Mars une Journée nationale du Souvenir et de Recueillement.

Yves Benoit parlera de l’après 19 mars 1962,des attentats perpétrés,des civils assassinés sans que l’armée française intervienne.

Les jeunes écoliers poseront de nombreuses questions:le pourquoi de la colonisation,l'amélioration des conditions de vie des Algériens durant cette période,les enjeux économiques,les essais nucléaires,etc..

Avant de se séparer,tous les élèves,filles et garçons,adresseront de vifs remerciements aux trois Conférenciers et viendront,avec beaucoup d'émotion, leur serrer la main.

 J.M.DURANT/Y.BENOIT

IMG 9411 (1)

les trois Conférenciers et le Professeur F.VENOT